Dans la soirée de lundi, de potentiels hacktivistes ont squatté la page de garde du site de Canal+. La vidéo et les deux messages laissés par les hackers fournissent certains éléments pour comprendre leur geste.

Leurs intentions ne seraient pas mauvaises : les pirates ne sont pas venus démolir le site ou diffuser de la propagande pro-État islamique comme on aurait pu le supposer. Au contraire, on y perçoit plus un coup de gueule pacifique dénonçant les viols, les meurtres et les horreurs commises par Bachar al-Assad, ainsi que le laisser-aller de l’administration Obama face au régime de Damas. Un seul absent : Daech.

i1^cimgpsh_orig

A priori, il y aurait 6 à 7 hackers, et probablement plus comme en témoigne le remerciement à « tous mes amis ». Aux commandes de cette équipe : l’Albanais « AMAR^SHG » et le Marocain « Moroccanwolf ». La page Facebook de Moroccanwolf indique qu’il a déjà piraté d’autres sites le 1er mars, mais aucune de ces précédentes actions n’avait atteint une telle envergure.

En attendant, c’est Bolloré qui doit tirer la gueule. Ci-dessous, d’autres captures d’écran du site de Canal+ :

Sans titre 1

12829401_10207197818096117_7883574919116510103_o