Le 16 avril dernier, les Turcs ont voté la réforme constitutionnelle voulue par le président Erdogan qui s’est ainsi vu accorder la possibilité d’étendre ses pouvoirs. Les Turcs d’Europe, eux, avaient jusqu’au 9 pour s’exprimer. Rien que dans le Grand Est, il y en avait près de 175 000 à convaincre… d’une manière ou d’une autre.

Une enquête par Lucas Hueber, Jean Vayssieres et Elie Guckert.

rel= »noopener noreferrer »>Référendum turc

Laisser un commentaire

Or

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.