Comme c’est bientôt l’été, on s’est dit que ce serait malin d’écrire un article sur le golf des neiges. Découvrez donc avec nous ce sport branché qui se joue aussi bien dans la poudreuse que sur un lac gelé.

Les avantages de tâter du club sur un parcours enneigé ? Se déplacer en ski plutôt qu’à pied ou bien délaisser la voiturette de golf au profit d’une fuckin’ moto des neiges. Vous éviterez aussi de noyer votre balle puisque l’obstacle de la mare est gelée. Les désavantages ? Aller chercher sa balle sur une mare gelée, égarer sa balle dans la poudreuse, se retrouver à jouer avec un grêlon après un lob un peu trop poussé, glisser en swinguant trop fort, devoir parcourir 18 trous avant que la neige ne les bouche.

golf sur neige

Quel est le rapport entre l’auteur du Livre de la jungle et le snow golf ?

Sans attendre, au risque d’attraper froid, la réponse est Rudyard Kipling, l’auteur du best-seller qui aurait aussi inventé le concept du golf sur neige avec l’aide de Sir Arthur Conan Doyle. Si vous vous demandez comment ils trouvaient l’inspiration, vous avez votre réponse : Ruru aurait pratiqué ce sport grâce à des balles rouges et des boîtes de conserve dans sa propriété dans le Vermont, aux USA. Mais ceci n’est peut-être qu’une histoire, contée sur le white par les mondains en moufles blanches. L’Histoire, quant à elle, dévoilerait des preuves attestant que des golfeurs avaient déjà swingué sur les neiges écossaises et anglaises deux siècles avant la naissance de Kipling.

Les règles et fondations du « Royal and Ancient » prévalent

Eh oui, le fairway (allée tondue à l’anglaise dans le golf classique) devient ici de la neige damée. Le rough (herbes hautes), c’est de la poudreuse. Mais qu’on se le dise entre quatre yeux en face des trous, le snow golf reste un sport qui veut en mettre plein la vue.

golf neige

Oui, plein la vue !

Comme le golf sur verdure, la discipline est tendance, chic, smart, branchée et reprise par les stations huppées d’Europe. En France par exemple, la station de Megève dans les Alpes est devenue un spot pour les golfeurs sur neige. Elle héberge la Megève Winter Cup depuis 2000. Le Val d’Isère, de son côté, accueille la BMW Winter Golf. Les compétitions restent tout de même rares à travers le monde.

Trop de la balle les variantes

Le snow golf se joue aussi sur lac gelé, spécifiquement en Alaska. On parle alors de «golf neige sport insolite 10% » (à 10% curling, 10% pétanque). Un « snow-golfeur » (si je puis me permettre) frappe la balle dans une direction au pif et à l’instar du cochonnet pour la pétanque, le projectile devient alors la cible. L’objectif est ensuite d’envoyer les autres balles dans un rayon de 10% de la distance de tir autour du « snow-cochonnet ». Si 40 mètres vous séparent de la cible, alors il vous faudra tirer à moins de 4 mètres de celle-ci. Si tous les joueurs manquent leur objectif, alors la balle la plus éloignée devient la nouvelle cible… On imagine avec un malin plaisir le perdant aller chercher les balles en fin de la partie.
Le golf sur lac est aussi alaskien. Cette fois, la cible à viser peut être n’importe quoi : une balle, un bébé phoque ou bien le perdant de la partie précédente, pourvu qu’elle soit dans un cercle dessiné sur la glace.


Un aperçu de la Megève Winter Cup avec la vidéo promotionnelle BMW

Antonin Cyrille