Première chronique à même le bitume, voici « Il était un covoiturage ». Partager un voyage avec des inconnus offre l’occasion d’esquisser des portraits, ici nous le faisons sous la forme de live-tweet. Il faudra pardonner les fautes, dues aux cahots de la route, aux diableries du T9 et à la dyslexie de nos chroniqueurs. Bonne lecture.

Et merci d’avoir suivi « Il était un covoiturage ».

Pour plus de Live-tweet, suivez nous sur @Openbarmag

Photographie ©venicequeenf