La chasse aux lutins est un événement immanquable au Québec. Née il y a cinq ans autour du lac Saint-Jean, cette traque consiste à capturer chaque hiver un lutin qui vient semer le trouble chez vous. Sous forme de légende à raconter aux enfants, l’événement plus que cocasse s’est aujourd’hui étendu à toute la province francophone. On parie qu’il arrivera bientôt en France ?

Le gentil Papa Noël qui en une nuit vient livrer sans frais de port des cadeaux tout emballés aux gentils enfants du monde, avec en prime le ramonage gratuit de votre cheminée ? À croire que cela ne suffisait pas aux imaginatifs.
Depuis cinq ans en effet, à partir du 1er décembre, les lutins descendent du Grand Nord pour venir taquiner les enfants. Sans se faire voir, ils se feront chaque hiver un plaisir de lacer vos chaussures entre elles, de dessiner une moustache à mamie, ou encore d’enfermer Barbie dans le tiroir avec Monsieur Patate décorer le sapin avec du papier toilette.

Que la chasse aux lutins commence !

Le lutin est un être très discret, le saviez-vous ? Mais vous savez qu’il y en a un de planqué chez vous dès lors que votre dentition a affaire à des Lego au lieu de céréales. Il vous faut à ce moment capturer l’auteur de ces bêtises, au plus vite !lutin pris au piège
Le modèle type du piège à lutin est facile à construire : il s’agit de prendre un sac, de le maintenir ouvert avec un bâton, et de placer une galette dedans (la difficulté étant de ne pas se faire prendre à son propre piège).
Tous les matins, les enfants vont vérifier le leurre. Si le lutin s’est fait prendre au piège durant la nuit, il faut alors le rentrer dans la maison, pour mieux le surveiller.

Le lutin devra repartir au Pôle Nord

Oui, mais même si le lutin reste bien sagement figé la journée, toutes les nuits, il prendra vie et continuera à vous en faire voir des vertes et des pas mûres jusqu’au 24 décembre (c’est plus fort que lui, le lutin ne se complaît que dans l’idée de vous en faire baver littéralement en beurrant de savon votre brosse à dents).
Le lutin devra tout de même repartir au Pôle Nord avec son patron la veille de Noël, pour l’aider à préparer la grande livraison. Il laissera alors comme seule trace de son départ une traînée de poudre magique sur la neige, voire peut-être même… Barbie enfermée dans le tiroir avec Monsieur Patate.

Crédit photo de la une :  Jimmy James

Antonin Cyrille