D’après une récente étude, le bingewatching pourrait mener à la dépression. Avec des symptômes tels que l’enfermement ou encore la solitude, ce comportement serait aussi lié à la consommation massive de séries télévisées.
Chez OpenBar, on est sympa, on vous propose deux des meilleures séries actuelles pour sombrer en douceur.

Unbreakable Kimmy Schmidt

Lancer Netflix, c’est comme lancer un programme d’autodestruction de vie sociale : beaucoup trop de séries et de films. Si en France le catalogue est limité par la loi, on peut trouver quelques perles. Unbreakable Kimmy Schidt en fait clairement partie. Fraîche et colorée, cette nouvelle série créée par Tina Fey et Robert Carlock (30 Rock) nous propose de suivre la « renaissance » de Kimmy Schidt (Ellie Kemper).
Kimmy est une jeune femme de 29 ans qui a été retenue pendant quinze années dans un bunker sous-terrain avec trois autres femmes, toutes persuadées par un gourou que l’apocalypse avait eu lieu. La série s’intéresse au retour à la vie normale de Kimmy qui doit apprendre à vivre dans la société actuelle, où la technologie est devenue reine et indispensable. Elle débarque donc dans le New York de 2015 et doit s’y faire sa petite place en laissant derrière elle son passé de « mole-woman » (« femme-taupe »). Elle rencontre Titus Andromendon (Tituss Burgess), noir/acteur raté/gay qui fait le tapin traîne sur Times Square dans une mauvaise réplique du costume d’Iron Man.
Jouant sur les clichés de la société américaine et dénonçant ses limites, Unbreakable Kimmy Schidt est une série hilarante et innovante qui laisse à réfléchir sur l’existence de l’American dream, bien trop souvent idéalisé.

The Last Man on Earth

Situez Chuck Noland (Tom Hanks) dans Seul au Monde et son ballon de volley Wilson. C’est bon ? Prenez maintenant Randy, le mec dans How I Met Your Mother qui saigne du nez à chaque fois qu’il bande. Vous y êtes ? Ajoutez-y beaucoup d’alcool et un manque de savoir-vivre dû à la solitude, vous arriverez à Phil Miller (Will Forte), « le dernier homme vivant sur Terre ».
2020 : un virus ravage l’humanité. Cependant, Phil Miller, un Américain moyen ayant un penchant prononcé pour la picole, survit. Après avoir parcouru l’Amérique à bord de son van à la recherche d’éventuels autres survivants (et avoir volé au passage des tableaux de maîtres, une tête de tyrex ou encore un tapis du bureau ovale), il s’établit à Tucson en Arizona. Lors de son périple, il décide de signaler sa présence en écrivant un peu partout : « Alive in Tucson » dans l’espoir qu’un vagin que d’autres personnes viennent à sa rencontre. Pendant ce temps-là, il crée la piscine à la Margarita, se la touche devant des magazines pornos, drague un mannequin et brûle des rouleaux de papier toilette avec un lance-flamme. La belle vie en somme. Mais avec le temps, la solitude pèse et le besoin de relations humaines se fait sentir…
Diffusée par la FOX, The Last Man on Earth fait du thème de la solitude un véritable sujet comique. En n’offrant que très peu de réponses à nos interrogations, cette série se concentre sur l’humain et non la cause de l’extinction de l’espèce humaine, une exception par rapport aux autres séries post-apocalyptiques. The Last Man on Earth est une comédie noire grinçante, et contempler la décadence de Phil Miller est véritablement jouissif.
Si vous voyez « Alive in Tucson » sur le bord de votre route, n’hésitez pas et foncez vous bourrer la gueule avec Phil Miller.

Quelques autres séries qui peuvent valoir le coup d’œil : Hindsight, Poldark (avec Aidan Turner, Kili dans la trilogie The Hobbit), Eye Candy ou encore Powers.