Ami(e)s et camarades d’apéro, OpenBar lance sa newsletter ! Pour l’occasion, on a décidé de répondre à quelques questions que vous pouvez vous poser. Et qu’on se pose aussi d’ailleurs.

Une newsletter, pour quoi faire ? Vous vous sentez plus pisser ?

Nous voulons partager avec vous nos projets, les événements à venir, mais aussi présenter les thèmes qui seront abordés, à l’instar de la Turquie. Le site a beaucoup évolué depuis le petit WordPress tétraplégique, et les décisions prises pour l’améliorer seront partagées avec vous. Quant à nos urètres ils vont très bien, c’est gentil de vous en inquiéter.

Vous êtes mignons, mais c’est quoi vos projets ?

OpenBar est un média tenu par de jeunes journalistes, dont certains spécialisés dans le web. Nous voulons vous faire découvrir de nouveaux outils que nous utilisons au quotidien : timeline, Storify, scrollitelling et autres joyeusetés du genre. Le site va bientôt évoluer tout en restant gratuit vers un style plus démarqué, il y a plus d’informations à ce propos dans notre newsletter.

Nous allons aussi vous demander de temps à autre de voter pour des thématiques proposées par nos rédacteurs, et sur lesquels vous pourrez donner votre avis, vos critiques, vos coups de cœur comme vos coups de gueule.

Bonus : les inscrits auront accès en avant-première à un projet vraiment cool. Suspense.

Vous avez pris un ton plus sérieux, avant vous nous parliez bière et déconne, maintenant politique internationale. Vous avez changé et ça nous plaît pas.

Bonne nouvelle : nous sommes toujours profondément immatures. Il reste des projets du même acabit dans nos tiroirs. Ils sont plus rares, parce que nous avons voulu essayer de nouvelles manières de raconter, sur des sujets plus sérieux qui nous touchent. Mais le guide de « comment dresser un chaton sans le taser » est en stand-by depuis trop longtemps. On le remet sur les rails en même temps que celui sur Noël, promis.

Pourquoi vous nous donnez une voix de connard/pisse-froid/fasciste de l’extrême ? 

Parce qu’on aime ceux qui nous font du mal. Et on vous aime beaucoup beaucoup.

Pour toutes autres questions, posez-les dans les commentaires, nous les reposterons et y répondrons ici ! Pendant ce temps, nous vous attendrons au bar, pour y boire un coup avec vous et aller tutoyer les anges ensemble !