On l’a entendu rabâché, ressassé, rebattu dans tous les sens par les touristes de passage : Brest n’a guère de charme sous ses atours de dame couleur souris toute en angles. Pourtant certains se sont mis en tête de casser le bitume à coup de bombes pour ravaler les façades de grisaille sous les traits du graffiti.

Une réponse

  1. » Brest sous les bombes

    […] lady à coup de bombes. Arpentant les rues et les murs de Brest depuis longtemps, le graffeur Pakone nous a guidé à la recherche des plus beaux spots de la […]