Dehors les migrants ! On est chez nous !” Étendards identitaires et slogans anti-migrants étaient de rigueur à Calais le 6 février dernier. Face à la centaine de protestataires unis contre la “jungle”, le porte-voix de la police nationale fuse : “Je réitère l’interdiction de manifester ce jour par arrêté préfectoral. Obéissance à la loi : dispersez-vous !” Parmi les hommes qui refusent de céder le terrain, un drapeau, celui de Pegida ; et une voix, celle de Loïc Perdriel, le leader de sa branche française.

Mais c’est quoi Pegida ? Pour le savoir, nous avons décidé de remonter à la source des bannières nationalistes en prenant notre temps, en nous éloignant des événements de février pour ne plus grossir à la loupe médiatique ce mouvement politique, mais dresser un constat de son importance en France.

Une réponse